Nouveau ! Découvrez notre spray Pause aux effets instantanés

Picture

CBD pur : qu’est-ce que le Cannabidiol « pur » et comment peut-on en consommer ?

C’est quoi, du CBD pur ?

Découvert au début des années 60, le cannabidiol (CBD) est le second cannabinoïde le plus abondant, à l’état naturel, dans le plant de chanvre, après le tétrahydrocannabinol (THC). Mais il ne s’agit que d’une substance active de la plante, qui ne peut pas être consommée telle quelle. Dérivé d’une autre molécule (le CBDA, ou acide cannabidiolique), le CBD est extrait chimiquement du chanvre en appliquant l’un des trois procédés suivants :

  • L’extraction par CO2 supercritique (méthode la plus qualitative et applicable à toute la plante, pas seulement les fleurs, permettant de recueillir la totalité du cannabidiol sans dénaturer ses propriétés, ainsi d’autres composés actifs, pour produire du CBD « full spectrum »).
  • L’extraction par solvant liquide (méthode la plus courante qui nécessite l’emploi des fleurs uniquement).
  • L’extraction par huile végétale ou beurre alimentaire (méthode employée par les particuliers pour obtenir du CBD concentré à partir du chanvre, mais globalement peu efficace et peu qualitative).

En somme, le « CBD pur » est obtenu après extraction, et désigne le reliquat composé quasi-exclusivement de cannabidiol. C’est sous la forme de cristaux que le CBD est le plus pur, mais dans la grande majorité des cas, il est transformé pour donner des produits divers et variés – huiles, e-liquide pour cigarette électronique, gélules et autres.

Trouver l'huile à base de CBD qui vous apaise !

Chacune de nos huiles ont été conçus pour agir sur une source du stress

Picture

Peut-on consommer du cannabidiol pur ?

La seule manière de consommer du CBD pur, c’est de l’employer sous forme de cristaux. Ceux-ci affichent un niveau de pureté allant jusqu’à 99 %, le reste étant composé d’autres cannabinoïdes. On parle aussi d’ « isolat », car sous cette forme, le cannabidiol a été isolé de la majorité des autres substances encore présentes dans le plant de chanvre.

Attention, néanmoins : parce qu’il s’agit de CBD pur, sa consommation doit faire l’objet de certaines précautions. Bien qu’il existe différentes manières de l’ingérer (par voie sublinguale comme on le fait de l’huile de CBD, dans de la nourriture ou des boissons, combiné à un e-liquide, ajouté dans des produits de beauté ou de soin…), il est recommandé de le mélanger à d’autres produits pour qu’il ne soit pas trop fort.

En lieu et place du CBD pur, il est possible de consommer le cannabidiol sous d’autres formes. La posologie en est alors facilitée. Par exemple, les huiles de CBD sont présentées avec des concentrations très variées (de 5 à 30 % de cannabidiol) et peuvent être « full spectrum », c’est-à-dire contenir d’autres composés du chanvre, qui tous ensemble produisent une synergie améliorant l’efficacité de la prise : c’est ce qu’on appelle « l’effet d’entourage ».

Quels sont les bienfaits présumés du CBD ?

Quelle que soit la forme sous laquelle le cannabidiol est consommé, qu’il s’agisse de CBD pur ou d’un produit contenant une certaine concentration de cette substance active, on retrouve les mêmes propriétés.

Ainsi, la prise de CBD pourrait soulager les douleurs chroniques, les maux de tête, ainsi que les symptômes causés par une grande quantité de maladies (notamment neurologiques, comme l’épilepsie ou la sclérose en plaques, qui peuvent d’ailleurs être traitées avec des médicaments contenant du CBD). Il permettrait aussi d’atténuer les processus inflammatoires, de lutter contre l’anxiété et les troubles du sommeil, de redonner l’appétit, etc. D’autres cannabinoïdes (CBC, CBDA…) auraient des propriétés plus spécifiques, d’où l’intérêt de l’ « effet d’entourage » produit lorsqu’on laisse différents composants agir de concert.

Il est toutefois important de préciser que ces effets bénéfiques, largement relayés par les consommateurs, ne sont pas démontrés scientifiquement dans leur grande majorité. Des études restent à mener pour évaluer l’efficacité réelle du cannabidiol dans la prise en charge de ces troubles et symptômes.

Le CBD pur est-il nocif pour la santé ?

Les autorités sanitaires considèrent dans leur globalité que le cannabidiol ne représente pas un risque pour la santé, qu’il n’est pas toxique et qu’il ne s’accompagne d’aucune dépendance. Dans son rapport de 2017 consacré à cette molécule, l’Organisation mondiale de la santé a conclu qu’elle ne présente aucun potentiel d’abus ni de nocivité pour la santé. De la même façon, la consommation de CBD ne semble pas produire d’effets secondaires notables, sauf dans des cas très particuliers (lorsque la prise est mélangée à un traitement médicamenteux spécifique, si les doses journalières prescrites sont largement dépassées, etc.).

Cette absence de nocivité vaut aussi bien pour les produits « classiques » que l’on trouve chez les revendeurs, comme les huiles et les gélules, que pour du CBD pur sous forme de cristaux. A priori, il n’existe pas de différences liées à la façon dont la substance est consommée.

Autre point important : le cannabidiol n’a pas d’effet psychotrope, contrairement au THC. C’est pourquoi sa culture et sa commercialisation sont autorisées dans un certain cadre légal en France (voir plus bas), tandis que la production et la vente de THC sont interdites dans tous les cas de figure. En effet, le THC est toujours considéré comme un stupéfiant par un grand nombre de pays, et seulement admis dans l’optique d’une utilisation médicale.

Enfin, il est important de tenir compte du fait que le CBD, pur ou non, ne doit pas être mélangé à de la nicotine pour être fumé. D’abord, parce que les deux substances ont des effets contraires, le premier étant un relaxant et le second un excitant : fumer des « joints » de CBD et de tabac serait donc, au mieux, contre-productif. Ensuite, parce que le processus de combustion est toxique à long terme pour les poumons (même si l’on fume exclusivement du CBD en fleurs, par exemple).

Le CBD pur est-il légal ?

Nous l’avons évoqué plus haut : la culture et la commercialisation du CBD sont autorisées en France, même s’il persiste un certain flou juridique autour de l’usage du cannabidiol. Il faut néanmoins respecter un cadre légal strict :

  • Seule l’utilisation industrielle et commerciale des graines et des fibres du chanvre est autorisée (à l’exclusion des fleurs et des feuilles) ;
  • Le plant de chanvre dont est extrait le cannabidiol doit avoir une teneur en THC inférieure à 0,2 % ; c’est aussi le cas de tous les produits finaux fabriqués avec cette substance. (Plus de détails sur cette page.)

Ces deux règles sont immuables et s’appliquent au CBD pur, c’est-à-dire aux cristaux de cannabidiol vendus dans le commerce.

En conclusion, il est possible de trouver du CBD pur sous forme de cristaux et de le consommer, dès lors que le produit fini respecte le cadre légal en vigueur en France. Toutefois, la majorité des produits à base de CBD contiennent une concentration plus ou moins élevée de cette substance, et s’avèrent plus faciles à manipuler, surtout si c’est la première fois que vous êtes confronté(e) au cannabidiol. Le mieux, c’est donc de demander conseil à votre revendeur et de choisir les produits, le mode de consommation et la posologie adaptés à votre situation personnelle.

Des huiles à base de CBD

conçus par des docteurs en pharmacie et des naturopathes

Picture

Plus de lectures à propos du CBD

Picture

Peut-on acheter de l’huile de CBD en Pharmacie en France ?