Aujourd’hui c’est Arthur Hadade, co-fondateur et CEO de PACO, l’application dédiée à la culture pour partager tes coups de cœur, qui répond à nos questions.

Quel est ton souvenir de sérénité le plus marquant ? Ton souvenir le plus lointain aussi ? 

A 25 ans j’ai décidé de quitter mon travail et de partir voyager pendant un mois en Asie. Je voulais quitter toutes mes contraintes qu’elles soient professionnelles ou personnelles. C’est donc dans une rizière à Bali avec un livre, et au milieu de nul part, que pour la première fois j’ai eu un sentiment de sérénité, j’en garde un très bon souvenir. 

Comment as-tu découvert le stress ?

J’ai découvert le stress pendant mes études en classe préparatoire, pour les écoles de commerce. Plutôt bon élève pendant ma scolarité, je n’ai jamais eu beaucoup besoin de travailler. C’est à mon arrivée en prépa et pendant les premiers mois que j’ai découvert ce qu’était le stress. Cela a même débouché sur un problème de prises de paroles en public, pendant plusieurs années. 

Comment gères-tu ton stress au quotidien ?

Je suis globalement quelqu’un d’assez organisé et méticuleux, je me suis donc créé une routine matinale d’environ 2h qui me permet de commencer ma journée plus sereinement. Pendant ces 2 heures je médite, je fais du sport, je lis et aussi je mange sainement. Cela me permet de commencer une journée de travail sans stress. 

En plus de ça, j’aime beaucoup le sport et plus particulièrement le foot que je pratique 4, 5 fois par semaine (hors période covid). 

Quels sont tes outils pour mieux gérer ces accélérations ?

Le fait d’organiser mon emploi du temps la veille pour le lendemain me permet d’aborder mes journées plus sereinement, mais lorsque je fais face à du stress (ce qui est parfois inévitable) je me prends un peu de temps afin de faire descendre la pression. Je prends du recul, quitte mon ordinateur et m’accorde une pause. Soit pour me prendre un encas, ou bien pour regarder par la fenêtre ce qu’il se passe dehors. En cas de très gros coups de pression j’ai l’habitude d’appeler mes amis ou mes proches.

A ton avis, est-ce possible d’être entrepreneur et d’avoir une vie sereine ?

Je pense que c’est tout à fait possible d’avoir une vie heureuse puisque nous sommes très stimulés par ce que nous faisons mais il faut aussi reconnaître qu’on ne déconnecte jamais vraiment, même pendant les vacances. Ça ne nous empêche pas de faire d’autres activités et d’en profiter, mais ça reste quelque chose toujours dans un coin de notre tête. 

As-tu vécu une expérience stressante qui a changé ton mode de vie ?

Depuis longtemps je m’intéresse aux questions d’organisation et de productivité, donc très jeunes j’ai mis en place des outils qui me permettent de m’organiser et d’avancer le plus sereinement possible. C’est grâce à ça que j’arrive à gérer mon stress et faire en sorte qu’il ne soit pas trop envahissant. La seule période qui a vraiment eu un impact sur moi c’est, comme je le disais précédemment, mon entrée en classe préparatoire où la prise de parole en public était devenue très compliquée à cause de la pression que j’avais. J’ai dû faire un travail sur le long terme et sur mon stress pour y remédier.