Aujourd’hui, Bertrand co-fondateur de la marque Uny, la routine de rasage et d’épilation plus agréable, plus clean, et plus juste pour tou.te.s. répond à l’interview Tilyo !

Quel est ton souvenir de sérénité le plus marquant ? 

Je n’ai pas un seul souvenir qui ressort, bien au contraire. Je pense qu’il y a plusieurs manières d’atteindre la sérénité. D’abord par le voyage grâce à des paysages incroyables et à la nature en général, je peux ressentir un sentiment de sérénité ultra-puissant. Sinon, dans la vie de tous les jours je trouve la sérénité dans la méditation ou après un cours de yoga intense (la position Savasana notamment).

Comment as-tu découvert le stress ?

J’ai un souvenir assez marquant d’un état de stress lorsque je suis entré en seconde au lycée. Je m’étais mis énormément de pression pour être très performant et je me souviens que c’est à ce moment-là que sont apparues mes premières insomnies. Je voulais absolument réussir au lycée pour éviter de créer du stress à mes parents, pour qu’ils ne se fassent pas de souci pour moi… Je me suis donc mis beaucoup de pression que je ne savais pas comment gérer à l’époque. Et alors que je ne voulais pas créer de stress à mes parents, lorsqu’ils se sont aperçus que je dormais mal, que je perdais du poids, cela leur a créé encore plus de stress finalement…

Comment gères-tu ton stress au quotidien ?

Je pense avoir été très sujet au stress. Mais ce qui a été le plus salvateur est la pratique du yoga, qui m’a permis de mieux réguler mon stress, d’abaisser ma tension nerveuse, de m’enraciner dans l’instant présent, d’arrêter de penser à ce qu’il se passera demain. Avant cela, ce qui m’a aussi aidé est l’interprétation des stimuli de stress, la PNL et notamment ce qu’on appelle le coping. Analyser finalement comment ton cerveau traite l’information qu’il reçoit. L’idée c’est de te reprogrammer comme un ordinateur, se dire que quand tu reçois ce stimuli de stress, la réponse qui te vient naturellement n’est pas forcément la plus appropriée. Cela oblige à analyser pourquoi on a tel ou tel type de réaction.

Ce qui fonctionne également beaucoup pour moi c’est de se questionner sur la rationalité de ma peur car le stress est notamment une réponse à la peur (soit on se fige, soit on s’effondre, soit on fuit). L‘idée est donc de comprendre pourquoi un événement me met un état de peur aussi fort et de “remonter le fil”, pour mieux le déconstruire. Enfin, ce qui m’aide toujours est d’écrire, de mettre mes pensées sur le papier pour prendre du recul sur celles-ci justement.

Quels sont tes outils pour mieux gérer ces accélérations ?

Tout d’abord la pratique de yoga et de la méditation mais sans m’imposer une routine stricte. Bien sûr, j’essaie d’avoir une continuité mais lorsque je sens qu’à certains moments je commence à perdre un peu plus pied, je vais pratiquer plus intensément. Ensuite, essayer de me recentrer, de m’enraciner dans le moment présent (ça fait un peu hippie mais tant pis :)). Je pense aussi que dès lors que tu as une résonance positive tu ne reçois que du positif. Il faut faire des choses “bien” dans sa vie, être en accord avec soi-même pour pouvoir selon moi retirer ses peurs et les états de stress finalement.

A ton avis, est-ce possible d’être entrepreneur et d’avoir une vie sereine ?

Une vie sereine, je n’en suis pas certain. Je ne pense pas qu’on aille vers l’entrepreneuriat pour être serein. On va plutôt sur un autre type de job si on cherche la sérénité. Un job qui offre plus de certitude. En revanche, je pense que l’on peut être calme et avancer sans être en état de stress intense. Être entrepreneur c’est accepter de vivre des montagnes russes émotionnelles et accepter d’être en plénitude parfaite mais également en état de stress permanent. 

As-tu vécu une expérience stressante qui a changé ton mode de vie ?

Oui, dans ma vie professionnelle j’ai vécu une expérience managériale difficile qui m’a donné envie de prendre un tournant dans ma vie. Ensuite, l’expérience qui a réellement changé ma vie reste mon séjour en Inde pour devenir professeur de yoga.