Cette semaine Tilyo interview Laure Favre co-fondatrice de Spring la lessive clean et efficace ! 

Quel est ton souvenir de sérénité le plus marquant ? et le plus lointain

C’était un voyage en famille en Equateur, dans une hacienda merveilleuse au fin fond de la Cordillère des Andes. Pendant une balade j’ai eu un vrai moment d’arrêt: j’étais avec les personnes que j’aime le plus au monde dans un des plus beaux paysages que j’aie jamais vu. C’est cliché mais j’ai vraiment ressenti cette sorte de plénitude.

Pour le plus lointain, peut-être les farinettes de ma grand-mère. Elle nous préparait ces sortes de crêpes qu’on mangeait dans des assiettes en plastique avec des grosses fleurs oranges. So 70’s

Comment as-tu découvert le stress ?

C’est un souvenir hyper net ! J’ai eu mon premier gros stress à 16 ans quand j’ai passé mon code. Je me suis pointée à l’examen en touriste et sans surprise je l’ai raté. Louper son code c’était quand même un peu la honte… ça m’a donné une bonne leçon.

Comment gères-tu ton stress au quotidien ?

Une des plus grandes sources de stress pour moi est liée au temps et à ma capacité à faire avancer tous les projets en cours. Tu saupoudres des dizaines de notifications qu’on reçoit en permanence, ça fait un mélange détonant. Alors j’essaie d’être aussi organisée que possible et d’anticiper un maximum. Je me ménage aussi des temps où je coupe tous les réseaux pour me concentrer sur un seul sujet. Et puis parfois il faut relativiser… après tout mon métier c’est juste de faire de la lessive 😉

Quels sont tes outils pour mieux gérer ces accélérations ?

J’ai découvert le pouvoir de la respiration grâce au yoga. Je ne pratique plus assez régulièrement mais j’ai gardé ce réflexe, dans les moments de stress, de me poser, respirer un grand coup et ralentir le rythme. Aussi, c’est tout bête, mais ouvrir en grand la fenêtre, changer d’air au sens propre comme au figuré ça aide vraiment. Et puis, comme je suis quelqu’un de très rationnel, je fais des listes ! Je me pose aussi calmement que possible et je liste les causes de ce stress. SI je peux avoir une action directe alors je mets en place ce qu’il faut, et si c’est hors de ma portée… il faut l’accepter. Parfois plus facile à dire qu’à faire mais j’y travaille ! Mais bon, le plus important c’est clairement ma famille et mes amis. C’est auprès d’eux que je me ressource.

A ton avis, est-ce possible d’être entrepreneur et d’avoir une vie sereine ?

Oui et heureusement ! L’entrepreneuriat ça vient avec sa dose d’enjeux et de stress mais c’est aussi la possibilité de faire ce en quoi on croit et qui nous rend fier. Quel luxe de faire ses propres choix! Et quand on fait les choses par envie ça rend le quotidien tellement plus positif.

As-tu vécu une expérience stressante qui a changé ton mode de vie ?

Je dirais plutôt des expériences douloureuses que stressantes mais oui bien sûr. J’ai complètement changé mon rapport au travail il y a une quinzaine d’années. Pour moi il est fondamental de trouver mon équilibre entre pro et perso. Je ne me définis pas uniquement par mon travail, il est fondamental pour moi parce que je veux vraiment m’épanouir dans ce que je fais mais j’ai besoin de faire des vraies coupures pour me recentrer sur ce qui me nourrit et m’apporte de l’énergie.