Le stress est sans doute le plus grand dénominateur commun au genre humain : tout le monde le connait et le pratique. Sport, méditation, communion avec la nature – chacun l’apprivoise à sa manière. Mais il existe d’autres remèdes naturels, peut-être moins connus, qui permettent aussi d’apprivoiser son stress : les médecines douces et leur remèdes naturels contre l’anxiété. Voici donc quelques pistes pour s’apaiser autrement, en puisant dans les bienfaits des plantes.

 

L’approche occidentale de la médecine recourt souvent, et parfois trop rapidement, à la médication. Pourtant, comme le rappelle Béatrice Bussac, naturopathe et docteur en pharmacie, il existe bien d’autres moyens de prendre soin de soi de manière naturelle. « Dans la médecine chinoise, on anticipe sur la maladie : on paie le praticien lorsque l’on est en bonne santé – pour le rester. C’est une logique différente de la nôtre. Nous, on se soigne lorsque l’on est malades et eux, pour ne pas en arriver là. Nous devrions nous en inspirer ».

Une bonne alimentation et une hygiène de vie saine sont des passeports vers le bien-être et la santé. Il en existe d’autres, appelées médecines douces, que nous dévoilons ici.

 

1 /La phytothérapie, remède naturel au stress

La phytothérapie vient du grec « phyton » « plantes » et « therapein » « soigner ». L’homme, dès ses origines, a su puiser dans le monde végétal qui l’entourait, des principes actifs pour fabriquer des remèdes. Il s’agit donc d’utiliser les vertus thérapeutiques des plantes médicinales. Leur utilisation remonterait à 3000 ans avant JC, à l’époque les sumériens utilisaient des décoctions de plantes. Ces savoirs ancestraux, évoqués par Epictète et Socrate, sont transmis depuis des siècles.

 

C’est quoi ?

Les premiers hommes ont d’abord testé le pouvoir des plantes de manière empirique, et c’est plus tard, avec le développement de la chimie, que l’on a pu valider scientifiquement les propriétés des plantes. La majorité de l’industrie pharmaceutique utilise le pouvoir des plantes dans ses médicaments. La phytothérapie, elle s’appuie dessus, sans la partie chimique, pour nous conduire vers le bien-être.

 

Cela fonctionne comment ?

Le phytothérapeute vise une prise en charge globale de la personne et de ses problématiques. Après un bilan de santé, le professionnel recommande un traitement à base de plantes (sous formes de gélules, décoctions, application locale ou autre…), mais aussi, souvent, un changement dans les habitudes alimentaires ou la pratique d’exercices physiques ou de relaxation.

La phytothérapie est très complémentaire d’autres disciplines de bien-être, aussi les praticiens s’associent-ils souvent à d’autres professionnels des médecines douces, naturopathes ou relaxologues, pour aider le patient dans sa gestion du stress et potentialiser les effets bénéfiques.

 

Quelles plantes en particulier ?

Les plantes les plus souvent utilisées en phytothérapie sont :

  • le Ginseng pour son action tonifiante, il améliore les performances physiques et intellectuelles
  • le Rhodiole, qui facilite la détenteet aide l’organisme à faire face au stress passager
  • l’Eschscholtzia pour ses effets bénéfiques sur la qualité du sommeil, il diminue notamment les réveils nocturnes.

 

La suite de notre série à découvrir très prochainement…

Laisser un commentaire