Nouveau ! Découvrez notre spray Pause aux effets instantanés

Qu’est-ce que les terpènes ? Quels sont les bienfaits ?

Les terpènes sont étonnants. Ils sont aussi mystérieux… bien qu’on en parle de plus en plus, notamment au sujet du plant de chanvre, puisqu’ils confèrent aux différentes variétés de cannabis leurs parfums et leurs saveurs. Bien entendu, les terpènes ne sont pas propres au chanvre – on les trouve dans de nombreux végétaux. Mais ce sont leurs propriétés mêlées à celles des cannabinoïdes qui attirent aujourd’hui l’attention, surtout en vertu de ce qu’on appelle « l’effet d’entourage » : le fait que la combinaison de plusieurs principes actifs tende à démultiplier les effets produits. Faisons le point.

Découvrez nos huiles à base de plantes adaptogènes et de CBD

Loading...Loading...Loading...

Que sont les terpènes ?

Les terpènes sont des composés organiques que l’on retrouve dans diverses variétés de plantes, particulièrement chez les conifères, et surtout présents dans la résine. Il s’agit de molécules aromatiques, responsables des arômes et des saveurs propres à chaque type de végétal. En somme, les parfums agréables (ou non) que l’on savoure en consommant certains produits à base de plantes, à l’instar des huiles de CBD, sont dus à ces terpènes. Tout comme les arômes délicieux que dégagent les huiles essentielles. Sachant que chaque espèce végétale dispose de sa « signature » aromatique unique, en raison d’une teneur spécifique en terpènes : c’est ce qui confère un arôme de fruit, de terre, d’agrumes, de musc, de café, voire de fromage !

Le terme « terpène » est dérivé du mot allemand « terpen » qui a donné, en français, « térébenthine ». Il a été forgé au milieu du XIXe siècle par un chimiste teuton pour désigner les substances odoriférantes présentes dans l’essence de térébenthine – produite à partir de résine.

À la suite de l’intérêt porté par ce chimiste, les recherches en botanique ont permis de comprendre que ces terpènes font partie d’un mécanisme de défense naturel : les odeurs fortes générées par les plantes leur permettent d’éloigner toutes sortes de nuisibles (insectes, bactéries, champignons, prédateurs herbivores), mais aussi de se protéger contre des facteurs environnementaux (comme les températures élevées). Dans le même temps, l’aromatisation attire les insectes pollinisateurs nécessaires à leur reproduction.

Les terpènes dans le chanvre

Si les terpènes se retrouvent dans de nombreux produits (alimentaires ou cosmétiques), on en parle beaucoup, depuis quelques années, à propos du plant de chanvre, à partir duquel on produit du cannabis. On en dénombre à ce jour plus d’une centaine (deux cents selon certaines estimations). Présents dans la résine du chanvre, ils confèrent aux différentes variétés leur odeur (et leur goût) caractéristique : une huile de CBD, par exemple, sera plutôt citronnée, mentholée ou terreuse en fonction de la combinaison de terpènes qui compose le plant d’origine. C’est une dimension importante à prendre en compte lorsqu’on choisit son produit à base de cannabidiol.

Mais les terpènes endossent également un tout autre rôle : celui de catalyseur. Bien qu’ils n’agissent pas de la même manière que les cannabinoïdes (les substances actives issues du chanvre), ils auraient tout de même une action sur l’organisme. L’usage du conditionnel est ici de mise, car l’état actuel des connaissances concernant les terpénoïdes reste faible, en comparaison avec le savoir accumulé autour des cannabinoïdes – en particulier le CBD et le THC – qui focalisent l’attention des chercheurs. Néanmoins, on suppose que la présence de terpènes dans les produits à base de CBD pourrait influencer de façon notable l’expression des effets de ces derniers : ils agiraient « en synergie » avec les cannabinoïdes et seraient responsables des effets uniques d’une variété donnée de cannabis.

Comprenons-nous bien : les cannabinoïdes et les terpènes sont deux composants différents du plant de chanvre (à l’exception du bêta-caryophyllène qui est classé à la fois dans les deux catégories). Ils n’interagissent pas de la même manière avec l’organisme, dans la mesure où les cannabinoïdes se fixent exclusivement sur les récepteurs spécifiques du système endocannabinoïde. Et lorsqu’on parle des effets produits par l’ingestion de cannabis, qu’ils soient psychoactifs pour le THC ou relaxants et analgésiques pour le CBD, on fait référence au travail des cannabinoïdes, pas à l’action des terpènes.

Dites nous quelle est votre préoccupation ?

et nous vous trouverons l'huile de CBD parfaite

Picture

L’ « effet d’entourage » comme levier pour booster les effets du CBD

Pour autant, des interactions existent entre les deux types de molécules. Elles semblent agir de concert pour renforcer les effets dus initialement aux seuls cannabinoïdes, voire pour modifier ces derniers. Pour être plus clair, le fait de laisser des terpènes dans le produit fini (des gélules à base de CBD, par exemple) contribue soit à consolider l’action du cannabinoïde, soit à la moduler pour qu’elle soit plutôt stimulante ou relaxante, pour qu’elle agisse plutôt sur les nausées ou sur les nerfs, etc. C’est ce qu’on appelle « l’effet d’entourage », et c’est absolument essentiel pour comprendre comment fonctionne le cannabidiol.

On retrouve cette combinaison de cannabinoïdes et de terpènes dans les produits dits « full spectrum », notamment les huiles. L’expression désigne un produit fini à base de CBD ou de THC dans lequel on a laissé (ou ajouté, le cas échéant) des composants actifs tiers, en particulier les terpènes, afin d’en démultiplier l’effet pour qu’il soit plus complet. Mais l’effet d’entourage peut aussi concerner uniquement des cannabinoïdes : c’est ainsi que le couple CBD-THC permet une meilleure distribution du THC et améliore la biodisponibilité de la substance. Il existe une littérature scientifique abondante qui traite de ces synergies en phytopharmaceutique, dont cette étude menée en 2009.

Quels terpènes retrouve-t-on dans le chanvre ?

Puisque nous parlons des terpènes du chanvre, il est intéressant de savoir lesquelles de ces molécules existent dans le cannabis et quels sont les effets qu’on leur prête. Voici une sélection des terpènes les plus importants.

  • Le myrcène. Très abondant dans le chanvre, ce terpène se retrouve aussi dans le houblon, la mangue ou le thym. D’arôme terreux et houblonné, proche du clou de girofle, il aurait des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques.
  • Le bêta-caryophyllène. Lui aussi prédominant, il donne sa saveur poivrée au clou de girofle, au romarin et au houblon. Au-delà de son parfum épicé, il renforcerait les effets du CBD contre la douleur, les inflammations et les champignons. Son action est proche de celle d’un cannabinoïde.
  • Le limonène. On trouve ce terpène dans les agrumes (orangers, citronniers, mandariniers…), la menthe et le genévrier. En plus d’être un insecticide naturel, il aurait des effets sédatifs, anxiolytiques, antifongiques et antibactériens.
  • Le pinène. Propre aux conifères, ce terpène est responsable de l’arôme de pin que l’on retrouve dans beaucoup de produits à base de CBD. Ses vertus théoriques ? Il agirait contre les inflammations, les infections virales et bactériennes, et les maladies respiratoires chroniques comme l’asthme.
  • Le linalol. Son odeur florale, qui rappelle la lavande, en fait l’un des terpènes les plus doux et les plus agréables. On le trouve aussi dans le laurier ou la menthe, et bien sûr dans la lavande. Ses propriétés sédatives, anxiolytiques, analgésiques et régénératrices sont souvent mises en avant.

Cette liste pourrait s’étendre longuement, tant il existe de terpènes identifiés dans le chanvre. Elle vous donne une idée de la diversité des arômes que l’on peut trouver dans les produits à base de cannabidiol, et de la variété des effets bénéfiques générés par la consommation de CBD. N’hésitez pas à évoquer les terpènes la prochaine fois que vous vous rendrez en boutique pour choisir vos huiles de CBD, vos gélules ou vos tisanes !